Le Havre de la Sienne

Le Havre de la Sienne est emblématique des enjeux des havres de la côte Ouest du Cotentin. La notion de Gestion Intégrée de la Mer et du Littoral y prend tout son sens.

Contexte

Dans le département de la Manche, la côte des havres de la côte ouest du Cotentin est soumise à un double phénomène : le comblement des fonds des havres et des phénomènes d’érosion sur la partie côtière. Les activités économiques (conchyliculture, agriculture, tourisme) présentes sur le havre de la Sienne sont dépendantes de l’évolution de la zone côtière et de l’élévation du niveau de la mer.
Le projet intègre les informations issues du projet SURCOTE (programme LITEAU) afin de mutualiser les retours d’expérience, l’expertise. Les réflexions en cours sur les usages dans ce secteur (Domaine Public Maritime compris : mouillages, cultures marines, prés salés,…) confortent une approche terre-mer plus accrue en raison des modifications majeures attendues dans le secteur tant du point de vue des atteintes sur la biodiversité que les phénomènes d’érosion.

Résumé des enjeux

Le havre de la Sienne est confronté aux problématiques d’érosion côtière, de submersion marine et d’inondation. Face à ces problématiques, les enjeux majeurs identifiés en termes de gestion du milieu naturel portent sur deux axes :

  • sur le secteur de Montmartin-sur-mer, les prés salés sont attaqués presque en même temps que le cordon dunaire, par le bras de la Sienne qui se décale vers l’est. Une modification du milieu serait à envisager si les dunes venaient à disparaitre et notamment suite à des phénomènes répétés d’érosion, de submersion marine et d’inondation.
  • l’avifaune. Le havre de la Sienne revêt une importance internationale pour l’hivernage de la Bernache cravant à ventre pâle. 90 % des effectifs nationaux de la Bernache cravant à ventre pâle hivernent au sud de la pointe d’Agon, sur la partie mobile. Une modification du milieu naturel pourrait avoir un impact non-négligeable sur cette espèce.

Des impacts sur les usages pourraient concerner :

  • L’activité conchylicole suite à une modification des apports en nutriments dans le cadre d’une évolution du fonctionnement hydro-sédimentaire du havre.
  • L’agriculture : une modification du milieu terrestre suite à une submersion marine aurait un impact sur les pré-salés, entrainant leur disparition. Ce milieu représente un espace de pâturage.
  • Le tourisme : un comblement progressif du havre aurait un impact sur l’activité de plaisance en termes d’accès et de possibilités de mouillages. Le projet de « port de plaisance exemplaire » de la Communauté de communes du canton de Saint-Malo de la Lande a été lauréat en 2009. Le projet vise à trouver des solutions qui permettent de compenser la diminution du nombre de jours de navigation possibles dans le Havre du fait de son ensablement. Aussi, le festival « Chauffer dans la noirceur » se déroule tous les ans à Montmartin-sur-Mer, au mois de juillet. L’évènement a lieu sur un espace en front de mer particulièrement exposé à une éventuelle évolution du trait de côte.
  • Les infrastructures, telles que la voirie, le front de mer de Regnéville et les campings de Hauteville, de Regnéville, localisées en zone à risque.

Travaux en cours et articulation avec LiCCo

Dans le cadre de LiCCo, l’ensemble des sites font l’objet :

  • d’une étude sur la fonctionnalité des milieux,
  • d’une approche diachronique de l’évolution du trait de côte et de l’occupation du sol,
  • d’une étude socio-économique,
  • d’une comparaison de méthode et de résultats inter-site au niveau régional et inter-site au niveau transfrontalier,
  • d’une évaluation de la fiabilité des données acquises, sur le long terme.

L’objectif majeur de LiCCo sur ce site est de sensibiliser les acteurs locaux à anticiper les phénomènes globaux dans leur mode de gestion. Sur ce site, le projet LiCCo s’articulera avec le projet Surcote piloté par l’équipe de l’Université de Caen, dans le cadre du programme LITEAU. Une articulation est à envisager avec le projet de Parc marin du golfe normand-breton. LiCCo s’appuie sur le comité de gestion du Conservatoire du Littoral pour organiser le site atelier.

Aussi, les données produites dans le cadre de LiCCo devraient permettre de projets locaux profondément dépendants de l’évolution du trait de côte et de la modification morphosédimentaire de la Sienne. Une approche historique a été abordée dans ce sens afin d’apporter un premier regard sur l’évolution du littoral sur ce site.

Partenaires LiCCo pour le havre de la Sienne

Acteurs locaux associés

Les changements côtiers – hier

Comprendre LiCCo en Normandie

Les enjeux du changement climatique