La Vallée de la Saâne

La vallée de la Saâne, petit fleuve côtier, est représentative des enjeux des basses vallées de la côte d’Albâtre : érosion côtière, fréquence et intensité des tempêtes, et inondations terrestres.

Contexte

La Saâne est un fleuve côtier de Seine-Maritime (Haute-Normandie). La vallée de la Saâne est représentative des basses vallées de la côte d’Albâtre. Cependant, l’estran de la Saâne a la particularité d’être occupé par deux communes distinctes : Sainte-Marguerite et Quiberville-sur-Mer. Ce découpage administratif se retrouve aussi dans des pratiques différentes, des paysages contrastés de part et d’autres des versants de la vallée.

L’urbanisation s’est développée sur la rive Ouest de la basse vallée, à l’abri des vents dominants. Les premiers aménagements dans la basse vallée sont des digues construites pour se protéger des attaques des britanniques. Il faut attendre le 18ème siècle et la mode des bains des mers pour voir se multiplier les accès aux plages, les cabanons en haut de plage, l’urbanisation en front de mer sur la commune de Quiberville-sur-Mer. L’épi-buse et la route en front de mer qui relie Quiberville à Sainte-Marguerite ont été construits également au 18ème siècle.

Saint-Marguerite connaitra un développement plus tardif, après-guerre.

Suite à des inondations répétées dans la Basse-Vallée, le Syndicat des Bassins Versants Saâne, Vienne et Scie s’est créé à la fin des années 1990, avec pour mission de lutter contre les inondations sur l’ensemble du territoire (plus de 500 km2 que couvrent les 103 communes adhérentes). Dès 2000, une réflexion s’est développée et les élus ont souhaité trouver une solution. Un comité de pilotage regroupant élus et techniciens a été mis en place avec pour objectif de lutter contre les inondations, tout en restaurant la libre circulation des poissons migrateurs, en protégeant les ressources et la qualité des eaux et en valorisant les milieux naturels. Des cabinets d’études ont été missionnés pour travailler sur les volets hydrologique, hydrogéologique, socio-économique et biologique (habitats terrestres, paysages, environnement).

Résumé des enjeux

La basse vallée de la Saâne a la particularité de ne plus être directement connectée à la mer. Le front de mer est constitué d’une route-digue et la Saâne débouche à la mer par un épi-buse. La basse vallée est confrontée aux problématiques de gestion des inondations et de libre circulation des poissons. Les enjeux identifiés portent sur la biodiversité et les usages. Ces enjeux sont en lien direct avec les objectifs de restauration des fonctionnalités d’une zone humide (régulation hydraulique et diversité écologique). Sur un territoire en évolution, LiCCo et le projet territorial participent à la mise en place de nouvelles dynamiques locales favorisant le développement et la diversification des usages.

Travaux en cours et articulation avec LiCCo

Dans le cadre de LiCCo, l’ensemble des sites font l’objet :

  • d’une étude sur la fonctionnalité des milieux,
  • d’une approche diachronique de l’évolution du trait de côte et de l’occupation du sol,
  • d’une étude socio-économique,
  • d’une comparaison de méthode et de résultats en inter-site au niveau régional et inter-site au niveau transfrontalier,
  • et d’une évaluation de la fiabilité des données acquises, sur le long terme.

L’objectif majeur sur ce site, véritable cas pratique, est d’offrir un retour d’expérience sur le processus de concertation et l’élaboration d’un protocole de suivi en cas de réestuarisation. Par ailleurs, LiCCo doit appréhender les perspectives d’évolution du trait de côte, des fleuves côtiers et des buses estuariennes en Seine-Maritime. Une première approche historique a été abordée afin d’apporter un premier regard sur l’évolution du littoral sur ce site.

L’intérêt de ce site est de valoriser la démarche de concertation qui a permis d’avancer sur cette problématique, de poursuivre le travail pluridisciplinaire en engageant un suivi sur le site. Ce suivi prendra la forme d’études socio-économique, halieutique, topographique, d’habitats terrestres,  visant à déterminer des indicateurs de réponse pertinents face au changement envisagé. Le projet LiCCo s’appuiera sur les structures existantes en termes d’animation locale pour LiCCo.

Partenaires LiCCo pour le site de la Basse Vallée de la Saâne

Acteurs locaux associés

Les changements côtiers – hier

Comprendre LiCCo en Normandie

Les enjeux du changement climatique